La mobilité après 2020 : la crise de la COVID un catalyseur des évolutions d’usage des transports

L’année 2020 a contraint tous les Français à une assignation forcée à résidence, une situation inédite dans notre monde d’hypermobilité ou les cadences et les rythmes s’accélèrent. Cette crise a poussé les entreprises et les voyageurs à repenser leurs habitudes : les réservations de dernière minute (notamment celles de moins de 24h) ont explosé, les voyages à l’étranger ont diminué au profit de la destination France (en été comme en hiver), l’essor du télétravail à modifié l’usage des transports en commun etc. Notre rapport à la mobilité a profondément évolué depuis le début de cette pandémie, des changements qui semblent s’inscrire dans la durée.  

Des changements durables dans l’usage et le choix des modes de déplacement

Entre les différentes directives restreignant les déplacements et les recommandations visant à privilégier les distanciations, les Français ont dû apprendre à se déplacer autrement. La crise de la COVID a modifié à la fois nos besoins et nos usages en matière de mobilité.

Une baisse globale des déplacements sur tout le territoire en 2020

Depuis mars et le premier confinement, le nombre de déplacements a largement diminué sur tout le territoire, une baisse constatée pour tous les modes de transport terrestres. Après une chute de plus de 90% en mars, la reprise a été progressive et rythmée par les annonces gouvernementales. Malgré quelques pics, notamment durant les vacances d’été, Le nombre de déplacements n’a jamais retrouvé son niveau d’avant crise.

Évolution du nombre de trajets en France entre mars et décembre 2020

Évolution du nombre de trajets entre mars et décembre 2020, en comparaison avec la moyenne constatée les semaines précédant le 12 mars. Analyse réalisée à partir des données de l’Assistant SNCF, l’agrégateur de toutes les mobilités partout en France.
L’avènement du télétravail réduit l’affluence dans les transports en commun

Désignés comme potentiels lieux de contamination, les recommandations pour favoriser la distanciation sociale et éviter les rassemblements dans les transports en commun se sont multipliés depuis le début de la crise. La généralisation du télétravail, ainsi que les aides de l’état et des entreprises en faveur des mobilités douces comme le vélo ont contribué à la baisse de fréquentation des transports collectifs.

Évolution du nombre d’utilisateurs sur les lignes Transilien entre janvier et février 2020

Évolution du nombre d’utilisateurs sur les lignes Transilien entre janvier et décembre 2020. Analyse réalisée à partir des données de l’Assistant SNCF, l’agrégateur de toutes les mobilités partout en France.

La crise de la COVID a été un accélérateur de tendances de fond. Au-delà de la montée en puissance du télétravail et de la baisse de fréquentation des transports collectifs, des changements sur les horaires les plus fréquentées dans transports franciliens ont été notables. On observe un lissage des heures de pointe, avec une nette diminution des gros pics de fréquentation le matin entre 6h et 8h et le soir entre 17h et 19h. La flexibilité des horaires offertes par les entreprises ont permis aux travailleurs de mieux aménager leur temps de travail.

Évolution des horaires les plus usitées durant 24h sur les lignes Transilien

Évolution des horaires les plus usitées sur les lignes Transilien. Analyse réalisée à partir des données de l’Assistant SNCF, l’agrégateur de toutes les mobilités partout en France.
La nouvelle donne des vacances en temps de crise
Des départs en vacances corrélés à l’évolution de la situation sanitaire

Ce n’est plus le calendrier scolaire mais celui de la COVID qui rythme les départs en vacances. Tributaires de l’évolution de l’épidémie, les Français ajustent leurs déplacements en fonction des dernières annonces gouvernementales. Ce phénomène est clairement notable dans l’observation de l’évolution des recherches pour les vacances. Chaque nouvelle annonce ou amorce de phase de confinement/déconfinement entraine des pics de recherches pour les billets de train. La façon d’appréhender les vacances en 2020 est totalement différente de celle des années précédentes.

Évolution des recherches de billets de train pour les départs des vacances d’été et d’hiver

Analyse réalisée à partir des données OUI.sncf, premier site de e-commerce Français et son application dédiée pour la réservation et l’achat de trajets en train longue distance.
Le tourisme 2020 a été bleu, blanc, rouge

C’était l’une des recommandations du secrétaire d’État en charge du Tourisme : privilégier la France pour les vacances 2020. Un vœu apriori entendu par les voyageurs qui ont sillonné l’hexagone aussi bien en été qu’en hiver. Malgré une chute de 42% du trafic voyageurs sur le réseau SNCF en 2020 comparé à 2019, la France a été la première destination touristique cette année au détriment notamment de autres pays européens. 

Analyse réalisée à partir des données OUI.sncf, premier site de e-commerce Français et son application dédiée pour la réservation et l’achat de trajets en train longue distance.
Analyse réalisée à partir des données OUI.sncf, premier site de e-commerce Français et son application dédiée pour la réservation et l’achat de trajets en train longue distance.
Une nouvelle approche dans l’organisation des vacances

Le manque de perspectives sur l’évolution de la pandémie et les mesures sanitaires concomitantes ont contraint les Français à revoir leur façon de planifier leurs déplacements. Quand la prévoyance était légion les années précédentes, les voyageurs ont préféré jouer la carte de la prudence cette année 2020. Les réservations de dernière minute représentent une large majorité des réservations. Plus notable encore, les réservations de moins de 24h ont bondi cette année.

Analyse réalisée à partir des données OUI.sncf, premier site de e-commerce Français et son application dédiée pour la réservation et l’achat de trajets en train longue distance.
Analyse réalisée à partir des données OUI.sncf, premier site de e-commerce Français et son application dédiée pour la réservation et l’achat de trajets en train longue distance.
Contribuer à cet article

Les commentaires ne sont pas autorisés.

D'autres articles pour vous !
Et si l’innovation digitale se pensait de manière responsable et éthique ?

Si le numérique est un levier de développement économique, il s’accompagne aussi de défis environnementaux et sociaux majeurs. Les entreprises […]

Plus d'infos
La mobilité digitale empreinte la voie rapide avec la 5G

Les opérateurs de téléphonie s’activent depuis plusieurs mois à déployer les antennes 5G et les annonces de constructeurs développant des […]

Plus d'infos
Le numérique responsable : la convergence des transitions environnementales et digitales

Si le numérique a permis d’accélérer la transition écologique en transformant nos modèles de production et de consommation, il s’accompagne également de défis environnementaux et sociaux majeurs.

Plus d'infos
L’innovation au service de la transition écologique

A l’occasion de l’édition 2020 de l’European Mobility Expo et face aux contextes sanitaire, économique et écologique délicats que nous traversons actuellement, la transformation des mobilités reste le sujet principal des réflexions du secteur.

Plus d'infos